Sur les chemins

Les chemins de Saint Jacques de Compostelle relient les territoires, les pèlerins et l'histoire. Ce cheminement ouvert à tous, nous vous invitons à le découvrir à travers l'expérience de pèlerins d'ici et d'ailleurs.

Les chemins de Saint Jacques de Compostelle

Tout au long du Moyen Age, Saint-Jacques de Compostelle fut une destination majeure pour d’innombrables pèlerins de toute l’Europe. Pour atteindre l’Espagne, les pèlerins traversaient la France.

Quatre voies symboliques, partant de Paris, de Vézelay, du Puy et d’Arles et menant à la traversée des Pyrénées résument les itinéraires innombrables empruntés par les voyageurs. Églises de pèlerinage ou simples sanctuaires, hôpitaux, ponts, croix de chemin jalonnent ces voies et témoignent des aspects spirituels et matériels du pèlerinage.

En 1998, l’UNESCO a inscrit le bien culturel « Chemins de Saint-Jacques de Compostelle en France » sur la Liste du patrimoine mondial. Le bien inscrit sous la forme d'une collection de 78 éléments (71 édifices et de 7 sections de sentier) situés dans 95 communes et 32 départements est un bien en série : cela signifie que chaque élément possède des qualités qui contribuent à la valeur universelle exceptionnelle de l'ensemble.

De nombreux témoignages illustrent la beauté de l'itinéraire Jacquaire. Des paysages, une expérience, un patrimoine à partager.

Culture et partage

Depuis 1987, les anciennes voies de pèlerinage vers Saint-Jacques de Compostelle sont reconnues comme un itinéraire culturel par le Conseil de l’Europe. Elles représentent un ferment d’une identité commune aux européens. La pérégrination a suscité des rencontres et un brassage entre des peuples de culture et de croyances différentes et elle a favorisé la circulation d’idées ou de formes artistiques. Le pèlerinage est un aspect presque universel de la spiritualité de l’homme et les chemins vers Compostelle illustrent leurs dimensions à la fois matérielle, patrimoniale et humaine.

« Le voyage est le propre de l’homme. Nomades et émigrants, pionniers et explorateurs, astronautes et pèlerins, touristes et navetteurs, se font quotidiennement les interprètes de cette expérience […]. Car tout voyage est d’abord un voyage intérieur. »
Claudio Widmann

Construite entre les XIe et XIIIe siècles, la basilique Saint Etienne de Neuvy Saint Sépulchre participe avec 78 monuments et parcelles de chemins à la valeur universelle exceptionnelle des Chemins de Saint Jacques de Compostelle. C'est cette valeur qui confère à l'ensemble du bien sa place au patrimoine mondial de l'UNESCO. On appelle cela "un bien en série".

Aujourd'hui encore, la basilique Saint-Etienne demeure un carrefour culturel, à la fois lieu de culte, d'expositions et de concerts au centre bourg d'un village dynamique. Au coeur des célébrations de cet anniversaire exceptionnel, elle est le symbole du voyage des idées et des croyances à travers les siècles. Découvrez son histoire, racontée par Gérard Guillaume, dans l'article qui lui est consacré.

De nombreux pèlerinages à travers le monde relient les hommes et les cultures sur un même chemin. Découvrez par exemple un pèlerinage "sur les routes de l'Inde" dans la vidéo ci-dessous.

Retrouvez l'histoire des chemins de Saint Jacques de Compostelle et la philosophie du pèlerinage sur le site de l'ACIR.